Journée Mondiale de la Maladie d’Alzheimer

 Le  21 septembre 2018 c’est la journée de la maladie d’Alzheimer.

L’occasion de discuter de cette maladie,de changer son regard,de combattre les préjugés ,de s’informer,de connaitre les personnes et les lieux ressources pour les aidants et leurs proches.

Et pourquoi pas de vous engager comme bénévole dans une association?

Il existe des thérapies non médicamenteuses  comme les animations que je peux vous proposer. Je vous conseille  vivement d’aller sur le site de France Alzheimer en cliquant sur ce lien   vous y trouverez réponses à vos questions.

Je propose une approche et des séances adaptées aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer .Les thérapies non médicamenteuses sont efficaces pour lutter contre le déclin cognitif,pour en savoir plus je vous conseille de faire un tour par ici:    https://www.francealzheimer.org/des-therapies-non-medicamenteuses-efficaces/!

 

Déclin cognitif ..si on parlait prévention …

Activité physique :

Le bénéfice d’une activité physique régulière pour la prévention des démences et du déclin cognitif a été montré par plusieurs études épidémiologiques et des essais cliniques récents. L’un d’eux a montré qu’un programme d’entraînement physique modéré, à domicile (3 séances de 50 minutes par semaine, ou 20 minutes de marche par jour, pendant 24 semaines), permettait d’améliorer les performances cognitives de personnes souffrant de troubles de la mémoire. Par ailleurs, les adultes pratiquant une activité physique de façon régulière semblent moins fréquemment atteints par la maladie d’Alzheimer.

Entraînement mental :

Plusieurs études prospectives récentes ont montré que les personnes s’adonnant régulièrement à des activités mentales stimulantes (lecture, apprentissage, jeux de mémoire, etc.), quel que soit leur âge, sont moins susceptibles de souffrir de démence. Citons, par exemple, le cas de la fameuse Nun Study, une étude épidémiologique portant sur le vieillissement et la maladie d’Alzheimer. Cette étude est menée depuis 1986 auprès de 678 religieuses de l’ordre des School Sisters of Notre Dame, une communauté où l’âge moyen est de 85 ans et où plusieurs soeurs ont plus de 90 ans. Chez ces religieuses, qui mènent une vie saine, ont une bonne alimentation et peu de stress, le taux de la maladie d’Alzheimer est nettement plus bas que celui de la population en général. Fait significatif, beaucoup d’entre elles sont très instruites et mènent des activités intellectuelles fort exigeantes pour leur âge.

Ainsi, le fait de garder un esprit actif tout au cours de sa vie favorise le maintien et la croissance de connexions entre les neurones, ce qui retarderait la démence. Par ailleurs, certains estiment qu’un haut degré d’instruction aide à réussir plus facilement les tests cognitifs utilisés pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer. Cela permettrait de compenser plus longtemps les effets la maladie.

SOURCE:https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=alzheimer-pm-prevention-de-la-maladie-d-alzheimer

  • Je  vous propose des activités physiques adaptées ,je vous accompagne et vous guide,nous définissons un programme.Contactez moi !
  • Je vous propose de la mobilisation cognitive,lecture,presse,jeux de mémoire,atelier mémoire à théme sur mesure sur des sujets qui vous font sens. Contactez moi ! 

Reprendre une activité physique c’est possible!

Je suis éducatrice sportive depuis 20 ans,j’ai encadré de nombreux publics au cours de ces années.Je me suis spécialisée dans le sport santé et plus particulièrement sur l’activité physique destinée aux personnes âgées et aux personnes souffrant de maladies neurologiques.


Mes séances sont adaptées aux personnes de plus de 65 ans et aux personnes âgées sédentaires qui souhaitent reprendre une activité physique.. Cette offre de pratique tend à favoriser le maintien de l’autonomie dans le cadre d’une démarche préventive.
Mes séances sont axées sur le bien vieillir ,essentiellement axée sur le maintien des capacités des pratiquants, avec une adaptation au regard des aptitudes individuelles.Aucune compétence,aucune performance ne sera recherchée!


Dans mon approche éducative, je m’adapte  à chaque individu en respectant le rythme de chacun. Pour cela,au préalable j’ évalue votre condition physique
en matière de force, endurance, souplesse, coordination etc. pour adapter mes séances .

Mes souhaits: 
• vous apporter une plus-value  par une  prise en compte  dans votre globalité.
• Vous interpeller  sur votre  état de forme à un instant T et vous  sensibiliser à l’intérêt d’une pratique d’activité physique quotidienne.

  • Vous vous  trouvez en adéquation avec vos capacités physiques, votre personnalité et vos envies.

 

N’hésitez pas à me contacter ,il est possible d’effectuer des séances à domicile à plusieurs et de bénéficier de tarifs avantageux.

Les bénéfices de l’activité physique adaptée

Les bénéfices pour la santé de la pratique régulière d’une activité physique sont avérés, quels que soient l’âge et le sexe. Pourtant, moins de la moitié des Français âgés de 15 à 75 ans atteignent un niveau d’activité physique favorable à la santé. Les recommandations de santé publique sont donc formulées aujourd’hui pour permettre à chacun d’intégrer l’activité physique dans son quotidien.

 

 

Pour les personnes âgées de 65 ans ou plus, l’activité physique englobe notamment les loisirs, les déplacements (par exemple la marche ou le vélo),  les tâches ménagères, les activités ludiques, les sports ou l’exercice planifié, dans le contexte quotidien, familial ou communautaire.

  • Les personnes âgées devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.
  • L’activité d’endurance devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes.
  • Les personnes âgées dont la mobilité est réduite devraient pratiquer une activité physique visant à améliorer l’équilibre et à prévenir les chutes au moins trois jours par semaine.
  • Des exercices de renforcement musculaire faisant intervenir les principaux groupes musculaires devraient être pratiqués au moins deux jours par semaine.
  • Lorsque des personnes âgées ne peuvent pratiquer la quantité recommandée d’activité physique en raison de leur état de santé, elles devraient être aussi actives physiquement que leurs capacités et leur état le leur permettent.

Activité physique pour tous

Ces recommandations s’appliquent à tous les adultes en bonne santé de 65 et plus. Elles concernent également les individus de cette classe d’âge souffrant de maladies non transmissibles chroniques. Pour les personnes présentant des problèmes de santé particuliers, comme des maladies cardio-vasculaires et du diabète, il pourra se révéler nécessaire de prendre des précautions supplémentaires et de demander un avis médical avant de chercher à atteindre les niveaux d’activité physique recommandés pour les personnes âgées.


Les bénéfices de l’activité physique sur la santé:

Les bénéfices pour la santé de l’activité physique sont aujourd’hui bien documentés et ses effets démontrés, quels que soient l’âge le sexe.

En résumé, les principaux constats sont :

- L’activité physique et sportive régulière est un déterminant majeur de l’état de santé des individus et des populations à tous les âges de la vie.

- La pratique régulière d’une activité physique et sportive, même d’intensité modérée, diminue la mortalité et augmente la qualité de vie.

- La pratique régulière d’une activité physique, même d’intensité modérée, est un facteur majeur de prévention des principales pathologies chroniques (cancer, maladies cardiovasculaires, diabète….).

La pratique régulière d’une activité physique permet de prévenir l’ostéoporose notamment chez la femme et de maintenir l’autonomie des personnes âgées.

-  La pratique régulière d’une activité physique est associée à une amélioration de la santé mentale (anxiété, dépression,troubles cognitifs).

- La reprise d’une activité physique régulière adaptée est un élément majeur du traitement des principales pathologies chroniques (cardiopathies , obésité et diabète de type 2, maladies neurologiques, rhumatismales et dégénératives….).

- La pratique d’activités physiques permet une amélioration de la qualité et de la quantité de sommeil, ainsi qu’une amélioration de l’éveil diurne.

- Les risques pour la santé de la pratique d’une activité physique sont minimisés par le respect de précautions élémentaires, un suivi médical adapté et un encadrement compétent.

(source Inserm- Expertise collective « Activité physique » (2008) et Anses